web 2.0

Des chercheurs québécois sont en voie de réussir l’impossible: mettre au point une molécule capable d’atteindre et traiter les tumeurs cérébrales

JOURNAL DE MONTREAL 8 MAI 2014 PAR ISABELLE MAHER .

Des chercheurs québécois sont en voie de mettre au point une molécule capable de traiter les tumeurs au cerveau.

 

Richard Béliveau flotte littéralement sur un nuage. Avec son équipe, le docteur en biochimie a réussi l’impossible : atteindre le cerveau pour traiter les tumeurs cancéreuses grâce à une molécule en cours de tests cliniques.

«On est à la porte d’un traitement, ça n’arrive qu’une fois dans une vie», lance celui qui a fait du cancer l’ennemi public numéro un.

En 2004, Richard Béliveau et son équipe ont mis au point l’ANG1005, une molécule transportant un médicament capable d’atteindre et traiter les tumeurs au cerveau.

Depuis, l’entreprise montréalaise Angiochem mène les tests cliniques du médicament aux États-Unis. Les résultats sont si prometteurs que de nouvelles études de phase II sont en cours. Nous avons rencontré le chercheur au Laboratoire de médecine moléculaire de l'UQAM.

Q: Pourquoi le traitement que vous avez mis au point est sur la bonne voie ?

Richard Béliveau: «Jusqu’ici, 200 patients ont été traités, entre 60% et 80% voient leur état clinique s’améliorer, certains ont des rémissions complètes. J’avais envisagé les pires scénarios, des effets secondaires importants, des rejets ou de l’intolérance au traitement. Rien de tout ça n’est arrivé. Ce qui nous excite, c’est d’arriver à des résultats avec le glioblastome, un cancer mortel qui ne laisse que 11 ou 12 mois à vivre. On arrive aussi à traiter des métastases au cerveau que l’on retrouve dans 30% à 50% des cancers du sein ou du poumon.»

Q: Quels sont les résultats qui vous semblent le plus spectaculaire ?

R.B.: «C’est la disparition complète d’un glioblastome chez un patient qui ne répondait plus à rien et dont le pronostic était très sombre. Grâce au traitement, l’homme est en rémission depuis trois ans.»

Q: Y a-t-il de l’espoir pour d’autres maladies du cerveau ?

R.B.: «On a trouvé la molécule pour transporter un médicament contre le cancer, on peut penser traiter d’autres pathologies comme l’Alzheimer ou le Parkinson. Mais il est encore trop tôt pour prévoir ce qui va se passer.»

Q: Si tout va bien, il est permis de croire que le ANG1005 sera disponible en 2016 ?

R.B.: «Oui, mais je suis prudent et à la fois enthousiaste. On ne doit pas créer de faux espoirs, ni de faux désespoirs. La science progresse, moi je dis aux patients: “survivez, il y aura peut-être un nouveau traitement”. Mais il est actuellement impossible de mettre la main sur le médicament.»

Commentaires (4) -

Antoine France, on 14/05/2014 09:02:39 Said:

Antoine

Bonjour,

Suite à votre article j'ai fait quelques recherches et j'ai trouvé ce site :
http://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01967810

qui indique les essais cliniques de ce médicament aux USA. Je n'ai pas trouvé d'essais au Canada pour le moment. J'ai contacté certains médecins au sujet de ma mère qui ont tous pris la peine de répondre.

Je ne sais pas si vous avez évoqué ce médicament avec votre médecin.

Bon courage.

Antoine

Chantal Canada, on 19/05/2014 10:38:39 Said:

Chantal

Bonjour Antoine,

Je n'ai pas encore évoqué ce médicament avec mon oncologue mais je dois la voir le 27 mai prochain, il est certain que je vais en discuter avec elle pour que je puisse y avoir acces des que nous aurons ce médicament au Canada. Mais d apres ce que le Dr. Béliveau a dit en entrevue la semaine derniere, il semblerait que nous ne pouvons pas compter sur cette méthode avant 2016.  Il faut comprendre qu'il ne s'agit pas d'un médicament qui guérit, mais plutot un moyen de transport pour une chimiothérapie, puisque toute la chimiothérapie que nous prenons présentement ne va pas a 100% dans notre cerveau mais avec ce moyen de transport toutes chimiothérapies administrées seraient a 100% dirigées vers la tumeur.  Ce qui est fait qu a défaut de trouver le bon médicament, cela rallongera la période entre les récidives.  Je donnerai plus de détails après ma discussion avec mon oncologue.

Julie GravelR Canada, on 24/06/2014 14:26:08 Said:

Julie GravelR

Chantal!
J'essaie sans succès de t'écrire un mot sur ton blogue, sans comprendre où se situe le problème...
Frown

Julie GravelR Canada, on 24/06/2014 14:28:02 Said:

Julie GravelR

Yé!
J'ai réussi!
Donc voilà: j'avais lu ton dernier billet sur la reprise du Temodal, et je pense à toi.
J'espère que tu passes à travers le traitement avec le moins de désagréments possible.
Quant à cette heureuse nouvelle concernant l'ANG 1005, j'espère que nous pourrons bénéficier de ce traitement qui me semble presque miraculeux.
Bises amicales!
Julie xxx

Ajouter un commentaire

  Country flag

biuquote
  • Commentaire
  • Prévisualiser
Loading