web 2.0

Avancée genevoise sur le cancer du cerveau.

Des chercheurs de l’UNIGE et des HUG ont identifié des cibles à la surface des cellules cancéreuses

 

Alors que la Semaine du cerveau bat son plein (lire note ci-dessous) , voilà une nouvelle prometteuse. Des chercheurs de l’Université de Genève et des Hôpitaux universitaires (HUG) ont fait une découverte sur le cancer du cerveau qui pourrait ouvrir la voie au développement de vaccins thérapeutiques contre le gliome. Ils ont identifié des cibles sur les cellules cancéreuses contre lesquelles peut être dirigé le système immunitaire, selon les résultats publiés dans la revue médicale Brain .

 

Le gliome malin est la forme la plus courante et la plus dévastatrice du cancer du cerveau. Non seulement le développement de la tumeur ne peut être enrayé mais la maladie touche également des zones du cerveau qui entraînent la dégradation des fonctions humaines de l’individu.

 

Pour tenter d’en venir à bout, les chercheurs genevois, en collaboration avec une société allemande, ont exploré les voies de l’immunothérapie. L’idée est d’exploiter les capacités naturelles protectrices de notre système de défense. La première étape, la plus ardue, consiste à apprendre aux soldats de notre système immunitaire, les lymphocytes T, à identifier l’ennemi.

 

Le groupe du professeur Pierre-Yves Dietrich, du Centre d’oncologie des HUG et de l’UNIGE, a ainsi réussi à identifier une dizaine de cibles (des peptides) à la surface du gliome. La sélection de ces peptides de gliome ouvre la voie au développement de plusieurs types d’immunothérapie, dont la vaccination. Dès 2013, les HUG testeront ainsi la deuxième génération de vaccins.

Commentaires (1) -

Julie GravelR Canada, on 28/03/2012 19:31:12 Said:

Julie GravelR

Oh, que de bonnes nouvelles! Très intéressant comme découverte. Merci de l'info!

Ajouter un commentaire

  Country flag

biuquote
  • Commentaire
  • Prévisualiser
Loading