web 2.0

CANCER du CERVEAU: Avancée majeure dans le diagnostic des gliomes.

Article intéressant publié sur le site de SantéLog.

 

C'est une avancée majeure pour les patients atteints d’une tumeur au cerveau. Ce nouveau test pourrait permettre d’écarter la chirurgie chez les patients dont les tumeurs sont situées dans des zones du cerveau trop dangereuses pour une biopsie. Ces chercheurs de l’Université du Texas ont développé la première application clinique d'une nouvelle technique d'imagerie pour diagnostiquer les tumeurs cérébrales. Leur nouveau test par spectroscopie par résonance magnétique (SRM) permet un diagnostic définitif de la tumeur basé sur l'imagerie d'une protéine associée à un gène muté présent dans 80% des gliomes. La présence de cette mutation génétique étant, par ailleurs, un facteur de meilleur pronostic. Une étude co-financée par les National Institutes of Health (NIH) et le Cancer Prevention and Research Institute du Texas, publiée dans l’édition en ligne du 26 janvier de Nature Medicine.

 

«A notre connaissance, c'est la seule conséquence directe du métabolisme d'une mutation génétique dans une cellule cancéreuse qui puisse être identifiée par imagerie non invasive», explique le Dr Elizabeth Maher, professeur agrégé de médecine interne et de neurologie à l’Université du Texas et auteur principal de l'étude.

 

Les chercheurs ont pu développer ce test en modifiant les paramètres d’une IRM de manière à pouvoir suivre les niveaux de la protéine, sous la direction du Dr Choi Changho, professeur agrégé à l’Advanced Imaging Research Center (AIRC). Des recherches antérieures avaient déjà identifié les niveaux élevés de cette protéine liés à la mutation et suggéré ces niveaux comme des biomarqueurs des gliomes. «Notre prochaine étape va être de faire en sorte que ce test puisse être disponible dans le cadre de l'IRM de routine pour les tumeurs du cerveau. Il ne nécessite aucune injection aucun équipement supplémentaire particulier », précise le Dr Maher, directeur médical du département neuro-oncologie de l’université du Texas. Pour confirmer l’efficacité (à 100%) du test, les chercheurs l’ont validé sur 30 échantillons de biopsies de patients atteints de gliome.

 

De plus, le test permet de déterminer le meilleur moment pour commencer la chimiothérapie.

 

Source: Nature Medicine doi:10.1038/nm.2682 Published online 26 January 2012 “2-hydroxyglutarate detection by magnetic resonance spectroscopy in IDH-mutated patients with gliomasaux dernières actualités sur les Cancers du cerveau

 

 

Ajouter un commentaire

  Country flag

biuquote
  • Commentaire
  • Prévisualiser
Loading