web 2.0

Quand on tourne une page!

Ma mère morte, les maux de tête firent leur apparition, j'en fis part à mon neurochirurgien ainsi que les derniers évènements. On décida de me faire passer une résonnance magnétique un peu plus tôt que prévu, dans le but d'éliminer la possibilité d'un retour de la tumeur. En décembre, j'eus donc mon résultat, négatif. J'étais contente que ce ne soit que le stress accumulé et le fait que j'étais en deuil. Il y a plusieurs étapes au deuil et à vrai dire je ne sais pas si j'ai vécu toutes les étapes. Mais je sais que pendant une année entière, les 22 de chaque mois m'étaient difficiles. Avant de partir, ma mère me fit promettre de vendre ma maison et de réaliser mon rêve d'une oasis à la campagne. Je voulais prendre une année de réflexion avant de vendre, mais chaque fois que je faisais la vaisselle, sans raison apparente, je m'effondrais en pleurs et je passais des heures assises à terre sans aucune énergie, j'émergeais de cette torpeur pour aller me coucher.
 
 
 
J'évitais donc cette pièce et au bout de quelques semaines, je mis cette dernière en vente. Le sort était jeté, un mois après elle était vendue. Je partis donc à la recherche de la perle rare, une maison à la campagne avec beaucoup de terrain et possibilité d'y ajouter une petite écurie. J'ai réalisé ce rêve en un charmant cottage blanc et vert sur un terrain de 70,000 pc dont 15,000 pc boisé et tout au fond du terrain un ruisseau. Le rêve qui se réalisait enfin! J'ai déménagé en mai 2008, le temps de faire les rénovations nécessaires j'étais tout installée en septembre. J'étais fatiguée, tant physiquement qu'émotivement. Au cours des dernières années, j'avais beaucoup donné à ma famille et j'avais mis de côté mon propre bien-être. Maintenant que je n'avais plus rien pour me distraire, je commençais à penser à ma vie aux choix que j'avais faits et aux choix que je voulais faire. J'ai vécu une période de révolte durant cet automne là. Cette dernière fût dirigée vers ma mère, je réalisai que je lui en voulais d'avoir baissé les bras lors des dernières années et dans certaines périodes de sa vie. À son anniversaire de décès, je suis donc allée sur sa tombe, je lui ai parlé, je l'ai questionné, je lui ai fait part de mes émotions et puis tout d'un coup, j'ai senti comme une libération, elle a fait ce qu'elle avait pu, ni plus ni moins. Elle avait fait ses choix et les avait tant bien que mal assumés. De ce jour, je ne lui en ai plus jamais voulu. Je vais me recueillir sur sa tombe une fois ou deux par année, et c'est toujours avec tendresse que je vais lui dire un beau bonjour à elle et ma grand-mère puisqu'elles reposent ensemble sur le même terrain. Je pense à vous les filles, où que vous soyez!
 
 
 
M'étant négligée au cours des dernières années, je me repris en main avec régime et conditionnement physique, mais cette fois-ci un peu plus mollo dans mes attentes, je voulais seulement perdre les quelques 20 livres qui s'étaient logés sur mon corps. Je me disais qu'avec un peu de discipline, en perdant ce poids je retrouverais une certaine énergie. Décembre 2008, j'attends le retour des vacances du temps des Fêtes pour enfin passer ma résonnance magnétique, j'ai un mauvais pressentiment. Je ne sais pas, c'est comme si mon corps me prévenait d'une mauvaise surprise. C'est la première fois que je parle d'un retour probable de cette tumeur. Les gens autour de moi en sont étonnés, j'ai toujours été très positive. À chaque examen, je savais que tout était beau ou tout au moins je n'avais pas ce mauvais feeling!
 
 
Mon havre de paix, mon petit coin de paradis!
 
 

Ajouter un commentaire

  Country flag

biuquote
  • Commentaire
  • Prévisualiser
Loading